Roma, Bibl. Vallicelliana, C 34

Séminaire d’initiation à l’édition de textes patristiques grecs

Introduction d’Olivier Munnich

Voilà plus d’un an que j’ai senti la nécessité d’offrir une formation à de jeunes chercheurs, intéressés par l’édition de textes patristiques grecs. Membre du Conseil scientifique de l’Institut des Sources chrétiennes (HISOMA, UMR 5189), je vois émerger des projets d’édition ; Paris a une place évidente à tenir dans ce processus. Un stage d’ecdotique a depuis longtemps lieu aux Sources chrétiennes à Lyon, à la fin de l’hiver, mais il ne dure qu’une semaine et ne peut embrasser, en un temps aussi court, toutes les facettes du travail, malgré sa richesse. L’IRHT (UPR 841) organise à Paris son propre stage d’initiation aux manuscrits grecs, au début de l’automne, mais ce stage ne dure que quelques jours et porte sur l’étude des manuscrits, non sur l’édition proprement dite. Depuis plusieurs années, je réfléchissais avec mes interlocuteurs à ce qu’il était possible de faire en matière de formation à l’ecdotique des textes grecs chrétiens.

La chaire que j’occupe à la Sorbonne couvre en effet le judaïsme de langue grecque, la patristique grecque et la littérature païenne, depuis l’époque hellénistique jusqu’à l’Antiquité tardive. J’aimerais, durant nos prochains cycles annuels, parler moi-même de l’édition de la Bible grecque et de l’ecdotique chrétienne (Origène), de l’établissement du texte de Philon d’Alexandrie et de Flavius Josèphe. Néanmoins, il fallait un début fédérateur et nous avons choisi pour 2018-2019 l’édition d’un texte patristique court, dont on pouvait embrasser en une année tout le processus d’édition. Ainsi, les participants au séminaire bénéficieront en un an d’une formation complète, depuis le repérage des manuscrits jusqu’au texte définitif, son introduction et ses apparats.

Au sein de notre équipe, nous avions créé, Françoise Frazier et moi, un groupe de travail : « Éphrem. Écriture philosophiques et religieuse à l’époque impériale ». Le groupe de travail s’est réuni mensuellement de 2013 à 2016. Françoise Frazier nous a quittés le 14 décembre 2016. Après la paralysie causée par ce décès, il nous fallait repartir avec une nouvelle expérience collective, ce que sera ce séminaire – et c’est presque un clin d’œil que de commencer avec l’édition d’un texte du pseudo-Éphrem, reprenant ainsi indirectement l’acronyme de l’atelier précédent.

Nous lançons donc un groupe de travail ; il ne s’inscrit pas dans une offre de formation universitaire et est ouvert à tous les publics, de l’étudiant de master au collègue enseignant ou chercheur, quel que soit son rattachement. Le séminaire est entièrement indépendant de mon enseignement de master-doctorat (Sorbonne-Université). J’accueille à la Maison de la Recherche ce groupe de travail que je co-anime avec Francesca Barone et Matthieu Cassin (l’un et l’autre CR CNRS). Il est patronné par deux équipes CNRS : la section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT, et l’équipe Antiquité classique et tardive d’Orient et Méditerranée (UMR 8167). Que cette nouvelle expérience soit fertile pour le secteur de recherche qui est le nôtre !

Olivier Munnich

Présentation du séminaire

Le séminaire, mensuel, propose une initiation complète à l’édition d’un texte patristique grec, en suivant tout le processus depuis l’identification des témoins manuscrits jusqu’à l’établissement du texte, en passant par la collation et l’examen des variantes. On prendra pour exemple, en cette première année, un court texte ascétique attribué à l’Éphrem grec, l’Adhortatio ad fratres (CPG 4018 ; éd. Assemani, III, p. 205-215), qui est également attesté en copte, en arménien et en géorgien – langues dont l’apport sera également étudié. Les séances du séminaire permettront, après une introduction générale consacrée aux méthodes d’édition de texte et à l’histoire de l’édition critique, de parcourir ensemble toutes les étapes du processus d’édition, en faisant régulièrement participer les volontaires. Il s’agit donc d’un séminaire de formation par la pratique à l’édition critique, non d’une initiation théorique ; le texte choisi servira de support tout au long de l’année et l’objectif est de parvenir, collectivement, à une première édition critique de ce texte grec, appuyée sur ses versions orientales. Les participants sont invités à prendre part au travail d’édition à chacune de ses étapes, ce qui permettra de discuter concrètement ensemble non seulement les méthodes de travail, mais aussi les cas rencontrés dans la collation et l’établissement du texte (choix de leçons pertinentes, classement des fautes, classement des témoins et établissement du stemma, etc.).

Programme du séminaire 2018-2019

lundi 8 octobre : Présentation : théorie ecdotique, histoire et méthodes de l’édition critique

mardi 6 novembre : Repérage des manuscrits, étude et histoire

mardi 11 décembre : Collations (méthode et pratique)

mardi 22 janvier : Collation et première analyse des résultats

mardi 5 février : Versions orientales et tradition indirecte (avec la participation de Catherine Louis et Sergey Kim)

mardi 19 mars : Examen des leçons, classement des témoins, établissement du texte

mardi 16 avril : Histoire des éditions et réception du texte (avec la participation de Pierre Augustin)

mardi 21 mai et 18 juin : Examen des leçons, classement des témoins, établissement du texte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.